La pratique d’une activité physique en baisse chez les enfants et les adolescents

Le dernier bilan de Santé Publique France est inquiétant : la pratique régulière du sport diminue à partir de 10 ans. Le temps passé derrière un écran a augmenté de 17% au cours des dernières années.

Un niveau d'activité physique trop faible et une sédentarité élevée

Dès le plus jeune âge, pour être en bonne santé, la pratique du sport est recommandée par les autorités sanitaires françaises. Les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sont : 60 minutes d’activité sportive par jour entre 5 et 17 ans. pour être en bonne santé. Santé Publique France vient de sortir son dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire.

Constat : un niveau d’activité physique trop faible et une sédentarité élevée chez les adultes et les enfants.

2 études sont comparés :

– ÉTUDES NATIONALES NUTRITION SANTÉ ENNS (ENNS) datant de 2006-2007.

1 358 enfants et adolescents âgés de 6 à 17 ans ont été suivi par les chercheurs.

– ÉTUDE DE SANTÉ SUR L’ENVIRONNEMENT, LA BIOSURVEILLANCE, L’ACTIVITÉ PHYSIQUE ET LA NUTRITION (ESTEBAN) datant de 2014-2016.

1 182 enfants et adolescents âgés de 6 à 17 ans ont été suivi par les chercheurs.

Ils ont tous été soumis aux mêmes questionnaires, enquêtes alimentaires et examens de santé

Plus l’enfant grandit, moins il fait de sport

Les scientifiques ont constaté que les enfants âgés de 6 à 10 ans, ont des activités concentrés sur les sports à l’école, les jeux en plein air et le sport en club. Dans cette fourchette d’âge, 55,50 % de filles et 69,7 % de garçons ont atteint les 60 minutes de sport par jour recommandé.

Après 10 ans, le résultat est moins victorieux.

Dans l’étude ESTEBAN :

– 7 enfants sur 10 ont pratiqué un sport régulièrement entre 2014 et 2016

– Seulement 41,8% des sujets ont atteint les recommandations de l’OMS

– La moitié des garçons ont atteint les 60 minutes de sport par jour recommandé contre un tiers des filles.

Chez les sujets âgés de 11 à 14 ans, la pratique du sport a lieu lors des cours d’EPS et des sports en club. Seulement 20,2 % des filles et 33,7% des garçons ont atteint les 60 minutes de sport par jour recommandé.

Entre 15 à 17 ans, 15,7 % des filles et 40,1 % des garçons pratiquent une activité physique. 

L’engagement des enfants dans une activité physique de loisirs reste malheureusement marqué par les inégalités sociales.

Quels sont les dangers de la sédentarité ?

“La durée quotidienne passée devant un écran a forte- ment augmenté ces dernières années pour l’ensemble de la population et de manière plus prononcée chez les femmes, chez les garçons de 6-10 ans et chez les jeunes de 15-17 ans. Cette augmentation semblait davantage le fait d’un usage croissant des écrans autres que la télévision, du type ordinateur ou smartphone. Les actions de prévention doivent donc s’orienter majoritairement vers ces nouveaux usages pour lutter efficacement contre la sédentarité crois- sante de la population.” relatent les scientifiques.

L’étude ENNS montre que le temps passé derrière les écrans a augmenté de 17%. La sédentarité s’accentue avec l’âge. 73,4 % des filles et 80,7 % des garçons suivis ont passé plus de deux heures par jour devant un écran (portable, tablette, ordinateur, télévision).

La sédentarité peut avoir de graves conséquences sur la santé : augmentation du risque de maladies cardiovasculaires (diabète, hypertension artérielle, dyslipidémie). Sortant de cette crise sanitaire, il est urgent de lutter contre la sédentarité croissante de la population. 

Plusieurs études ont montré que plus les enfants et les adolescent passaient de temps en plein air, plus ils arriveraient aux recommandations de l’OMS, mais également à la limitation de la sédentarité. Il est temps de retourner dans les aires de jeux et les parcs.

#Sport #bien-être #Sédentarité #bienfaits #Famille #Parents #Enfants #OMS #Pédagogie #Bouger #Éducation #Routinesportive

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire